Comment je vois les choses, maintenant (+ de 5 ans avec le diagnostic SEP), Marie témoigne (47 ans)
vendredi 25 mai 2012

Le cheminement avec la maladie est particulier à chaque personne ... Merci de nous dire "comment vous voyez les choses" maintenant.

- Vous pouvez retrouver le questionnaire témoignage et y répondre si vous le souhaitez


Je m’appelle (prénom fictif) : Marie
Vous êtes ? : Une femme
Votre âge actuel ? : 47 ans
Année de votre diagnostic ? : 2001

Comment pensez-vous, vous êtes reconstruit(e) ? :
J’écoute mon corps beaucoup plus qu’avant. Les arrêts maladie, je ne connaissais pas, je n’avais pas le temps pour tout ça, maintenant, je ne travaille plus, j’étais commerciale, trop fatiguant pour moi, j’ai dis stop ! Maintenant, je me lève à 08h00, j’ai un coup de pompe à 10h30, j’éteins la sonnerie de mon téléphone fixe et de mon portable et je repars me reposer ! C’est ma façon à moi ! et je vis très bien avec ce rythme.

Vous êtes-vous replié(e) sur vous-même ? :
Une nuit à pleurer dans un coin de ma salle à manger et puis je me suis dit que je n’allais pas mourir, que j’avais plein de choses à faire, que ce n’est pas cette maladie qui aurait le dessus sur moi mais moi qui aurait le dessus sur elle ! Et tous les jours, je profite des bons moments qui se présentent. Quand on me voit, rien ne parait, mis à part mes coups de fatigue, des paresthésies au niveau de mes pieds, tout va bien, le moral est Là.

Avez-vous ressenti le besoin d’un soutien psychologique ? :
Pas du tout ; j’ai parlé de ma maladie à des personnes qui m’ont posées des questions (et pourquoi tu ne travailles pas ? ...........) sinon, j’en parle naturellement aux personnes qui connaissent mon cas .
Connaissez-vous notre (N°vert SEP) ? :
Non.

Notre N°vert 0800 85 49 76 est gratuit à partir d’un poste fixe et anonyme, cette écoute est ouverte du lundi au vendredi de 13h00 à 18h00. N’hésitez pas à appeler, cela fait du bien de parler et d’être écouté(e). Des psychologues sont à votre écoute.

Pour terminer

Que souhaitez vous dire tout simplement... :
Garder le moral, ne jamais baisser les bras, se faire aider si on en sent le besoin et aller de l’avant. Je n’ai aucun traitement, je ne fais que des séances acupuncture.
Mais surtout, je pense que d’avoir la chance de pouvoir faire ce que je veux est énorme ! Écoutez votre corps, ne forcez pas, sachez dire non, je ne peux pas, en tout cas, pas aujourd’hui !
Bon courage à tous.

Nous vous remercions pour votre témoignage Marie.