Etude sur les tatouages chez les patients avec une sclérose en plaques (Septembre 2017).
lundi 11 septembre 2017

Étude sur les tatouages chez les patients avec une sclérose en plaques.

Depuis près de 20 ans piercings et tatouages se sont démocratisés, notamment auprès de plus jeunes.

Ainsi, 14% des Français déclarent en effet s’être fait tatoué et plus d’un jeune sur cinq âgé de 25 à 34 ans déclare ainsi posséder un tatouage. Ces pratiques ne sont pas anodines, notamment pour les patients avec une maladie chronique et des traitements immunomodulateurs/immunosuppresseurs.

Après avoir prise en charge un patient avec une sclérose en plaques (SEP) et des soucis sur tatouages, il nous a semblé intéressant de faire un état de lieux parmi les patients souffrant de SEP de connaître leur expérience personnelle à ce sujet pour pouvoir mieux conseiller les patients désireux de recevoir un tatouage à l’avenir.

 La participation à cette étude est libre et volontaire. Le questionnaire est anonyme sur participation libre. Cette étude est réalisée par le Dr Nicolas Kluger, dermatologue (Hôpital Universitaire Central d’Helsinki, Université d’Helsinki, Finlande ; consultation tatouage, Hôpital Bichat Claude Bernard) durant le mois de Septembre 2017 à partir du 05.09.

Source : Fondation ARSEP, 5 septembre 2017.