J’ai dit mon employeur que j’avais une sclérose en plaques, Valérie témoigne 41 ans
lundi 17 mars 2014

Vous pouvez vous aussi témoigner à l’aide du formulaire en lien de votre expérience.
Chaque situation est unique, personnelle .... (emploi, âge, état de santé, employeur, régime public, privé, etc.)
Votre témoignage est destiné à être publié sur le site et restera anonyme.

JPG - 24.7 ko

N’hésitez pas lorsque vous êtes devant un choix important à contacter une association qui connaît bien le handicap et à lui poser vos questions.
Votre délégation départementale APF
A consulter aussi le blog juridique de l’APF

Présentation

Je m’appelle (prénom fictif) : Valérie
Je suis : de sexe féminin
Mon âge actuellement : 41 ans
La date de mon diagnostic SEP : 2005

Mon emploi au moment où je l’ai dit

Type de structure (choix multiple) : Privé
Ma profession, catégorie professionnelle : SALARIÉE COMPTABLE
Nombre de salariés dans cette structure (environ) : 10

Mon témoignage

La date à laquelle j’ai indiqué que j’avais la SEP à mon employeur (environ) : 2005

Pourquoi je l’ai dit
Parce que pour moi, c’était facile ! mon patron je l’adore, il est génial et même si mon état nécessite des arrêts de travail, je fais toujours le maximum pour ne pas le pénaliser et lui me répète sans cesse de ne pas en faire trop, de prendre soin de moi et que c’est le plus important. Je savais qu’il serait d’un grand soutien face à cette maladie. Car je pense qu’être reconnue même quand on est malade c’est important. J’ai même continué à évoluer dans mon travail. Mais je sais que j’ai beaucoup de chance et que tout le monde n’est pas logé à la même enseigne ! comme si être malade faisait de vous quelqu’un de moins valable !!! loin s’en faut !

Comment j’ai abordé le sujet
J’étais à l’hôpital en train de passer les tests pour confirmer le diagnostic et je l’ai appelé pour lui apprendre "la nouvelle" !

Ce qui à changé après cette annonce
Rien, à part avoir aménager mon travail autrement.

Pour terminer mon témoignage

Si j’avais une recommandation ou un conseil à donner
A chacun de voir, chacun a une situation différente !
Un dernier mot ! : Le travail c’est la santé, alors qu’on nous laisse travailler !

Votre département : 62

Nous vous remercions de votre témoignage Valérie.