Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteTémoignages, partage d’expérienceVous nous dites ... partage d’expériencesMes trucs et astuces ...
Dernière mise à jour :
mardi 27 juin 2017

Statistiques éditoriales :
1016 Articles

Statistiques des visites :
2243511 
depuis 01 Septembre 2009

Informations

Évènements autour de la

Journée Mondiale 2017

 

Pour la première fois en France, une étude portant sur 800 personnes (personnes malades, aidants, employeurs et population active) se penche sur l’impact de la SEP dans la sphère professionnelle.

 

LES "ECOLES DE LA SEP"

2017

 

Ligne d’écoute :

      • DES DIFFICULTES A UTILISER LE TELEPHONE ?

Le service SEP-PSY par tchat ou mail est fait pour vous !

 

Mes trucs et astuces pour certains désagréments, Nabila témoigne (44 ans)

Auteur : APF Ecoute Infos |  2000 visites | En ligne : 23 novembre 2012

Attention : Chaque personne est différente (évolution de la maladie, les traitements en cours, la prise en charge, etc.)

Je m’appelle (prénom anonyme ou pas) : Nabila
Vous êtes ? : Une femme
Mon âge : 44 ans
Votre département : ALGER (ALGERIE)

Pour quel désagrément ? : L’hyperactivité vésicale

Vos trucs et astuces
POURQUOI Y A T IL CETTE HYPERACTIVITE VESICALE ET COMMENT FAIRE POUR L’ ARRETER ? Au fil des années, j’ai pu gérer quelques conséquences de la maladie : les troubles mictionnels. Je dois être ponctuelle aux rendez-vous avec ses troubles et supprimer le facteur responsable. La miction impérieuse apparaît une à deux heures après la prise de médicaments, de boissons ou de fruits. Ce sont souvent deux mictions impérieuses successives, à 15mn d’intervalle. Donc il me faut attendre 1 à 2 heures après chaque prise de boisson ou de fruits.

En dehors de cette miction impérieuse, il y a : L’hyperactivité vésicale : des envies d’uriner causées par le FROID et l’humidité. Le froid et plus exactement l’humidité, ces 2 redoutables facteurs que j’ai cité dans mon premier témoignage, apparaît cette fois-ci insidieusement pour provoquer cette hyperactivité vésicale. Le refroidissement de mes membres inférieurs et plus précisément des genoux provoque cette envie d’uriner. En réalité il s’agit d’une seule vraie miction urinaire (vidange) que je ne peux faire qu’après des poussées abdominales qui m’aident à déclencher cette miction. Cette dernière est suivie rapidement par une autre envie d’uriner qui est en réalité une fausse alerte provoquée par la moindre fraîcheur qui au fil des mois je ne la prends plus au sérieux donc j’évite les déplacements inutiles et donc j’évite cette fatigue néfaste pour la SEP. Puis une fois que je couvre et réchauffe bien mes genoux froids et glacés, l’hyperactivité vésicale et les mouvements des pieds (qui me réveillent du sommeil) disparaissent rapidement. C’est un soulagement que j’apprécie énormément.

Nous vous remercions pour votre témoignage Nabila.

 

Articles de cette rubrique

  1. Les trucs et les astuces : Soleil, chaleur de J.C.
    Origine : 26 avril 2016 | | En ligne : 26 avril 2016

  2. Mes trucs et astuces pour certains désagréments, Aude témoigne (42 ans)
    Origine : 14 novembre 2012 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 23 novembre 2012

  3. Mes trucs et astuces pour certains désagréments, Nabila témoigne (44 ans)
    Origine : 8 octobre 2012 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 23 novembre 2012

  4. Les trucs et les astuces : Soleil, chaleur (Vous nous dites...)
    | En ligne : 31 janvier 2014

  5. Vos trucs et astuces pour des désagréments.... (vous nous dites)
    Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 6 juillet 2012