Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteSclérose en plaquesEn particulier***Questions - Réponses (plutôt médicales)Des réponses à vos questions (APF ECOUTE INFOS)
Dernière mise à jour :
vendredi 15 juin 2018

Statistiques éditoriales :
1125 Articles

Statistiques des visites :
2662561 
depuis 01 Septembre 2009

Informations

Congrès APF France handicap en direct.

Du 21 au 23 juin 2018 : congrès APF France handicap en direct.

http://congres.blogs.apf.asso.fr

 
Exprimez-vous !

Exprimez-vous grâce aux questionnaires-témoignages

JPG - 35.9 ko

et lisez les réponses : Vous nous dites...

JPG - 24.7 ko

Un grand merci pour les nombreuses personnes qui participent à ce recueil de témoignages.

 
Découvrez Travail & SEP, un programme pour favoriser le maintien dans l’entreprise des personnes touchées par une sclérose en plaques.
 

Maison de la SEP 2018, lieux et dates :

 

Évènements autour de la

Journée Mondiale 2018 de la SEP

 

Poussées (questions - réponses)

8482 visites | En ligne : 5 mai 2009

Vous pouvez aussi regarder le document sur "la poussée". Auteur : Dr Sandra Wiertlewski. Sources de l’article : « 15ème rendez-vous de l’ ARSEP du samedi 29 avril 2006. (Association de recherche sur la sclérose en plaques).


- Comment déceler une poussée ?

  • Réponse du professionnel : Désormais, on introduit le terme de " pseudos poussées ".
    Une poussée est définie par l’apparition de nouveaux signes neurologiques ou l’aggravation de signes neurologiques précédemment présentés par le patient durant plus de 24 heures, en dehors d’une période de fièvre, de fatigue. Ceci est à distinguer du pseudo poussées qui sont l’exacerbation de signes préexistants sous l’influence de différents facteurs, fièvre, fatigue.
    Le traitement de la véritable poussée peut nécessiter une corticothérapie, une pseudo poussée celle de la cause sous sous-jacente. (Pr. Pierre Labauge, Nîmes, 9/03/06).

- Si des fourmillements arrivent faut-il tout de suite aller aux urgences ?

  • Réponse du professionnel : En cas de nouveaux symptômes, la durée de ceux ci doivent vous aider : s’ils durent moins de 24 heures, c’est que le risque que cela soit une poussée est très faible. S’ils durent plus de 24 heures ils peuvent s’intégrer dans la cadre d’une poussée. En cas de persistance au dessus de 48 a 72 heures, le mieux est de consulter le médecin généraliste, qui en cas de doute doit contacter votre neurologue. (Pr Labauge, CHU de Nîmes, le 7 mars 2005).

 

Articles de cette rubrique

  1. Questions diverses (questions - réponses)
    Origine : 2000 | | En ligne : 7 avril 2014

  2. Chaleur, soleil etc... (questions - réponses)
    | En ligne : 4 mai 2009

  3. Diagnostic (questions - réponses)
    | En ligne : 17 octobre 2011

  4. Douleurs et spasticité (questions et des réponses)
    | En ligne : 5 mai 2009

  5. Elocution, parole (questions - réponses)
    | En ligne : 5 mai 2009

  6. Fécondité, grossesse, hérédité (questions - réponses)
    | En ligne : 24 février 2014

  7. Poussées (questions - réponses)
    | En ligne : 5 mai 2009

  8. Rééducation et kinésithérapie (questions - réponses)
    | En ligne : 4 mai 2009

  9. Sexualité (questions - réponses)
    | En ligne : 5 mai 2009

  10. Traitements (questions - réponses)
    | En ligne : 29 novembre 2011

  11. Vaccinations
    | En ligne : 18 novembre 2011

  12. Vésico sphinctérien, urinaire, intestinaux (questions - réponses)
    | En ligne : 5 mai 2009

  13. Vue, troubles visuels ( questions - réponses)
    | En ligne : 5 mai 2009