Nouveautés Plan du site Newsletter Sites APF Ecoute Infos Contact
Accueil du siteSclérose en plaquesLa recherche
Dernière mise à jour :
mardi 22 janvier 2019

Statistiques éditoriales :
1193 Articles

Statistiques des visites :
2865000 
depuis 01 Septembre 2009

Informations

2019
 
  • Janvier 2019, Strasbourg

  • Mars 2019, Marseille

  • Mars 2019, Lyon

    L’ École de la SEP s’adresse à toute personne majeure, ayant un diagnostic récent de SEP.

 
PNG - 25.7 ko
Fleurs d’encre

Livre à télécharger !

 
Sélection de liens APF France handicap..
 
Exprimez-vous !

Exprimez-vous grâce aux formulaires-témoignages

JPG - 35.9 ko

et lisez les réponses : Vous nous dites...

JPG - 24.7 ko

Un grand merci pour les nombreuses personnes qui participent à ce recueil de témoignages.

 

Recherche : Les signes ou les symptômes non spécifiques observés avant l’apparition d’une maladie.

Auteur : Société Canadienne de la SEP. |  951 visites | En ligne : 13 septembre 2018

Recherche : Les signes ou les symptômes non spécifiques observés avant l’apparition d’une maladie.

Extrait du commentaire rédigé par la Société Canadienne dela SEP :

Les chercheurs ont établi qu’au cours des cinq ans ayant précédé l’apparition de symptômes liés à la SP, les personnes qui ont fini par recevoir un diagnostic de cette maladie étaient jusqu’à 4 fois plus susceptibles que celles qui n’ont jamais reçu un tel diagnostic de se rendre à l’hôpital ou de consulter un médecin à cause de problèmes neurologiques et 50 % plus susceptibles de consulter un psychiatre que ces dernières.

Par ailleurs, le taux d’utilisation des ressources de santé dans le cas des affections touchant les organes des sens, l’appareil locomoteur, l’appareil uro-génital ou la peau était plus élevé chez les personnes qui ont reçu un diagnostic de SP par la suite que chez celles qui n’ont jamais reçu un tel diagnostic.

Il est à noter également que la fréquence des migraines et celle des troubles de l’humeur ou des troubles anxieux, telles la dépression et l’anxiété, étaient plus élevées chez les personnes qui ont reçu un diagnostic de SP.

La détermination des caractéristiques cliniques des prodromes (symptômes de début d’une maladie) de la SP permettrait de déceler l’activité de cette maladie encore plus tôt qu’à l’heure actuelle, voire de mettre au point des traitements destinés à prévenir l’apparition de cette dernière.

- Lire la suite sur : https://scleroseenplaques.ca


Article source, (anglais) résumé : Five years before multiple sclerosis onset : Phenotyping the prodrome. José MA Wijnands, Feng Zhu, Elaine Kingwell, ... First Published July 6, 2018. DOI : 10.1177/1352458518783662.

 

Articles de cette rubrique

  1. Recherche : Siponimod (BAF312).
    Origine : 4 avril 2018 | Auteur : APF Ecoute Infos | En ligne : 4 avril 2018

  2. Recherche : Sclérose en plaques : une nouvelle protéine pourrait servir de base à un traitement.
    | En ligne : 16 octobre 2018

  3. Recherche : Les signes ou les symptômes non spécifiques observés avant l’apparition d’une maladie.
    Auteur : Société Canadienne de la SEP. | En ligne : 13 septembre 2018

  4. Recherche : facteurs environnementaux. Les solvants : un risque pour la sclérose en plaques ?
    Auteur : Fédération pour la recherche sur le cerveau. | En ligne : 12 septembre 2018

  5. Recherche : Une étude sur des souris révèle que les cellules souches du cerveau pourraient être utilisées pour le traitement personnalisé de la SP progressive.
    Auteur : Société Canadienne de la SEP. | En ligne : 19 avril 2018