Poussées (questions - réponses)
mardi 5 mai 2009

Vous pouvez aussi regarder le document sur "la poussée". Auteur : Dr Sandra Wiertlewski. Sources de l’article : « 15ème rendez-vous de l’ ARSEP du samedi 29 avril 2006. (Association de recherche sur la sclérose en plaques).


- Comment déceler une poussée ?

  • Réponse du professionnel : Désormais, on introduit le terme de " pseudos poussées ".
    Une poussée est définie par l’apparition de nouveaux signes neurologiques ou l’aggravation de signes neurologiques précédemment présentés par le patient durant plus de 24 heures, en dehors d’une période de fièvre, de fatigue. Ceci est à distinguer du pseudo poussées qui sont l’exacerbation de signes préexistants sous l’influence de différents facteurs, fièvre, fatigue.
    Le traitement de la véritable poussée peut nécessiter une corticothérapie, une pseudo poussée celle de la cause sous sous-jacente. (Pr. Pierre Labauge, Nîmes, 9/03/06).

- Si des fourmillements arrivent faut-il tout de suite aller aux urgences ?

  • Réponse du professionnel : En cas de nouveaux symptômes, la durée de ceux ci doivent vous aider : s’ils durent moins de 24 heures, c’est que le risque que cela soit une poussée est très faible. S’ils durent plus de 24 heures ils peuvent s’intégrer dans la cadre d’une poussée. En cas de persistance au dessus de 48 a 72 heures, le mieux est de consulter le médecin généraliste, qui en cas de doute doit contacter votre neurologue. (Pr Labauge, CHU de Nîmes, le 7 mars 2005).