Médicaments utilisés dans les formes très actives de sclérose en plaques récurrente.
mardi 1er octobre 2019


Médicaments utilisés dans les formes très actives de sclérose en plaques récurrente.

  • Fiche Bon Usage du Médicament, Pdf, 3 pages
      • Mis en ligne le 09 juillet 2019. Mise à jour septembre 2019.

- Page web : www.has-sante.fr.


L’essentiel :

Quatre immunosuppresseurs peuvent être utilisés en France dans la sclérose en plaques récurrente (SEP-R) très active associée ou non à une progression du handicap : le natalizumab (TYSABRI), le fingolimod (GILENYA), l’ocrelizumab (OCREVUS) et la mitoxantrone (ELSEP – NOVANTRONE et génériques). Ces spécialités font toutes l’objet d’un plan de gestion des risques.

Le choix entre ces 4 médicaments s’effectue en concertation avec un centre de ressources et de compétences en tenant compte des données cliniques et d’imagerie, du profil de tolérance des médicaments et des préférences du patient.

Les données d’efficacité et de tolérance à long terme de ces médicaments sont encore limitées. La pertinence de la poursuite d’un traitement par ces immunosuppresseurs chez les patients stabilisés, leur tolérance à long terme, l’amplitude de leur efficacité sur la prévention du handicap, restent notamment à établir. (...).


.

- Site éditeur : www.has-sante.fr.