Les facteurs de risque.
lundi 7 février 2022

Vidéo (6 minutes) : 3 questions sur... un virus, déclencheur de la sclérose en plaques ?

Explications de la neurologue Catherine Lubetski, spécialiste de la sclérose en plaques à l’Institut du cerveau de la Pitié-Salpêtrière, à Paris.

Réalisation : Véronique Marsollier, Alexis Lardilleux Production : Universcience 2022.

- Page : www.youtube.com

Vous avez certainement tous lu ou entendu que Moderna travaillait sur un vaccin contre le virus Epstein Barr ?

Que, selon la presse, cela promettait un traitement pour guérir de la SEP ? Malheureusement, ce n’est pas tout à fait ça.

EXPLICATION :

Depuis, 2010 (ce n’est donc pas nouveau), on sait que les adolescents ayant contracté une mononucléose infectieuse (virus EBV), ont un risque de développer une SEP, multiplié par 2 par rapport à la population. Par ailleurs, on estime qu’environ 100% des patients SEP sont positifs à ce virus, mais que 95% des personnes non atteintes de SEP le sont aussi car ce virus est très fréquent en population !

Alors oui, un vaccin contre le virus EBV pourrait sans doute agir sur un facteur de risque de développer la sclérose en plaques mais la maladie est multifactorielle. Et dans tous les cas, ce vaccin ne permettrait pas la guérison.

- Source : www.facebook.com/ARSEPfondation, 17/01/22.

  • Article source (anglais) :

Longitudinal analysis reveals high prevalence of Epstein-Barr virus associated with multiple sclerosis.

Science, 13 Jan 2022, DOI : 10.1126/science.abj8222.


Nouvelles découvertes sur le lien entre le virus d’Epstein-Barr et la SEP – Les recherches doivent se poursuivre.

- Site web : www.multiplesklerose.ch/fr, lundi 17 janvier 2022 .


À lire : Les facteurs de risque. Brochure ARSEP, mai 2018.

Par Emmanuelle LERAY et David BRASSAT, Ecole Hautes Etudes en Santé Publique, Dépt. Méthodes Quantitatives en Santé, Rennes Centre de référence et de compétence SEP CHU-Toulouse & Centre de Physio-pathologie Toulouse Purpan.

  • Pdf, 22 pages.

- Site éditeur : www.arsep.org.