J’ai dit mon employeur que j’avais une sclérose en plaques, NicolaZ témoigne (52 ans)
mardi 18 février 2014

Vous pouvez vous aussi témoigner à l’aide du formulaire en lien de votre expérience.
Chaque situation est unique, personnelle .... (emploi, âge, état de santé, employeur, régime public, privé, etc.)
Votre témoignage est destiné à être publié sur le site et restera anonyme.

JPG - 24.7 ko

N’hésitez pas lorsque vous êtes devant un choix important à contacter une association qui connaît bien le handicap et à lui poser vos questions.
Votre délégation départementale APF
A consulter aussi le blog juridique de l’APF

Présentation

Je m’appelle (prénom fictif) : NicolaZ
Je suis : de sexe masculin
Mon âge actuellement : 52 ans
La date de mon diagnostic SEP : 2005

Mon emploi au moment où je l’ai dit

Type de structure (choix multiple) : Privé

Ma profession, catégorie professionnelle : Cadre en informatique

Nombre de salariés dans cette structure (environ) : 1800

Mon témoignage

La date à laquelle j’ai indiqué que j’avais la SEP à mon employeur (environ) : 2008

Pourquoi je l’ai dit
Faire valoir ma Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH), ça se voyait, j’étais moins présent auprès de mon équipe, j’avais un travail à domicile plus important.

Comment j’ai abordé le sujet
Faire valoir ma RQTH auprès de la RH et de mon manager.

Ce qui à changé après cette annonce
Je ne suis plus chef de l’équipe et je travaille à 100% de chez moi.

Pour terminer mon témoignage

Si j’avais une recommandation ou un conseil à donner
Pas de conseil, au cas par cas. Dans tous les cas dire son besoin, à défaut de l’expliquer. Prendre appui sur la médecine du travail, les représentants du personnel, les RH...

Un dernier mot ! :
Ne jamais démissionner pour cause de maladie.

Nous vous remercions de votre témoignage NicolaZ.