La grossesse et la SEP, choix, déroulement, Stéphanie témoigne (37 ans)
jeudi 23 octobre 2014

Qu’avez-vous envie de dire, de témoigner pour aider les futures mères et futurs pères ? Ce questionnaire s’adresse autant aux femmes qu’aux hommes. N’hésitez pas à évoquer vos différents sentiments....
Vous pouvez retrouver le questionnaire témoignage et y répondre si vous le souhaitez, n’hésitez pas surtout...

Des livres pour les enfants à commander (gratuit)

JPG - 24.7 ko

Je m’appelle (prénom fictif) : Stéphanie
Vous êtes  : Une femme
Votre âge actuellement : 37 ans
Vous aviez quel âge au moment du diagnostic ? : 26 ans
Aviez-vous des enfants avant le diagnostic ? : Non

Votre choix d’avoir un enfant et le regard de la famille et de l’entourage ?
Le choix c’est fait seulement avec mon mari, je lui ai expliqué que peut être qu’il y aurait des moments ou il faudra qu’il gère totalement les enfants.

Ma famille et mes proches étaient contents mais inquiets, réaction normale lorsque l’on vous aime ou vous apprécie !!!!

Le déroulement de la grossesse et après ?
Ma grossesse s’est très bien passée, j’ai accouché à 37 semaines normal pour une grossesse gémellaire (normal d’attendre des jumeaux quand le papa lui-même est déjà un jumeaux et moi j’ai des sœurs jumelles).

Une petite poussée au bout de 7 mois la fatigue normale avec mes 2 loulous et 1 autre à 10 mois après avoir repris mon travail et depuis sept 2013 plus rien !!!!

Comment avez-vous parlé de la SEP avec votre ou vos enfant(s) ?
Ayant plus de répercussions au niveau de la marche je leur explique que maman à bobo aux jambes et que les longues promenades c’est avec papa en poussette ou la marche et maman elle prend la poussette et la voiture si c’est trop loin !!!

- Qu’avez-vous envie de dire pour aider les futures mamans et futurs papas ?
Il faut vraiment que votre conjoint prenne conscience qu’il peut y avoir des moments ou c’est lui ou elle qui devra prendre partiellement ou totalement le relais !!!

C’est du boulot et de la fatigue mais quel bonheur d’avoir des enfants.

Nous vous remercions de votre témoignage Stéphanie.