SEP et troubles urinaires et intestinaux
mardi 30 décembre 2014

« Les troubles urinaires et intestinaux sont fréquents dans la SEP et leurs manifestations prennent de multiples formes. Il existe des solutions pour remédier à ces troubles. Il est indispensable de parler des symptômes ressentis à votre neurologue, même s’ils sont délicats à exprimer. Ainsi, il pourra mettre en place une prise en charge appropriée. Pour vous aider à mieux identifier comprendre et décrire ces symptômes, le Docteur Maria Carmélita Scheiber Nogueira de Lyon vous explique tout ce qu’il faut savoir sur les différents troubles urinaires dans la SEP. »

« Les troubles urinaires et intestinaux sont fréquents dans la SEP et leurs manifestations prennent de multiples formes. Généralement, leurs signes sont d’abord périodiques et deviennent progressivement permanents. Presque toutes les personnes ayant une SEP éprouveront des symptômes urinaires, sous une forme ou une autre et de manière plus ou moins sévère, et près d’une personne sur deux aura des symptômes intestinaux. Non pas parce que la SEP endommage directement la vessie, les sphincters ou les intestins, mais parce qu’elle altère le système nerveux central dans lequel se trouvent les commandes des systèmes urinaires et intestinaux. Il existe des solutions pour remédier à ces troubles. Elles permettent non seulement de ne plus être gêné au quotidien et de pouvoir ainsi retrouver confort et mieux-être, mais aussi de prévenir d’éventuelles complications. Pour cela, il est indispensable de déterminer quelle est la perturbation neurologique qui provoque ces symptômes. En parler rapidement à son neurologue, même s’ils sont délicats à exprimer, est donc essentiel. Ainsi il pourra mettre en place une prise en charge appropriée. »

Image

- Document à télécharger sur le site de Biogen Idec (livret de 24 pages).