Ma mère a une sclérose en plaques, Kaelle 15 ans témoigne :
lundi 9 octobre 2017

Tous les questionnaires témoignage.

JPG - 24.7 ko


Présentation

Je m’appelle (prénom fictif ou pas) : Kaelle

Je suis : de sexe féminin

Ma âge actuellement : 15 ans

La personne avec une SEP est : Ma mère

Je suis enfant unique ou bien : J’ai un frère.

Témoignage

  • Mes souvenirs dans la petite enfance ? :

Ma mère travaillait et tout allait bien on faisait beaucoup de sorties jusqu’au jour ou elle est allée une semaine a l’hôpital. On m’a dit que ma mère avait un sclérose en plaques, je ne comprenais pas ce terme mais je savais que ma mère était malade. Puis, les années ont passé et sa maladie s’est empirée et elle était très souvent énervée et fatiguée ; elle criait beaucoup mais j’ai eu quand même de bon souvenir avec elle.

  • Mes souvenirs à l’adolescence :

Ma mère a pris un certain moment un congés maladie elle est toujours en congés maladie et ça va faire 4 - 5 ans. Elle ne peux pas vraiment travailler car elle a vraiment du mal à se déplacer, même de quelques mètres elle n’arrive pas a marcher. Elle a failli tomber plusieurs fois dans la rue, c’est pourquoi je l’accompagne toujours dans ses déplacements. Elle est de plus en plus fatiguée et a beaucoup de symptômes de la maladie. Mes parents se disputaient beaucoup et à un certain moment mon père et ma mère voulaient divorcer ; c’était une situation assez compliquée.

  • Mes relations aujourd’hui avec mes parents :

Ma mère me crie dessus mais ça va mieux qu’avant même si son état ne s’est pas amélioré, ça dépend de son niveau de fatigue mais je m’entend bien sinon avec ma mère car je me dis que ce n’est pas de sa faute.

  • Expérience ou situation dont je suis le ou la plus fièr(e) ?

Un jour ma mère devait aller a l’hôpital qui était au nord de paris mais mon père ne pouvait pas l’emmener donc je l’ai accompagnée en transport car je ne pouvais faire que ça et j’ai raté des cours mais je suis fière de toute les fois ou je l’ai accompagnée, aidée et je m’occupe de tout à la maison car je suis fière de venir en aide à ma mère.

  • Ce qui a été le plus difficile pour moi ?

C’est que je n’étais pas forcement bien dans ma peau avant et à l’école ça ne se passait pas très bien et quand je rentrais chez moi, soit ma mère me criait dessus mais je ne savais même pas pourquoi. Soit mes parents se disputaient ; je n’aimais pas ma vie.

  • Enfin, si j’avais une recommandation ou un conseil à donner :

Toujours prendre du recul sur les choses.

Faites attention à la personne de votre famille qui a cette maladie et si vous vous sentez mal par rapport à ça, n’hésitez pas à en parler a quelqu’un.


Kaelle, nous vous remercions de votre témoignage.



Une rubrique pour vous exprimer :