La grossesse et la SEP, choix, déroulement... Crevette témoigne
lundi 16 septembre 2013

Qu’avez-vous envie de dire, de témoigner pour aider les futures mères et futurs pères ? Ce questionnaire s’adresse autant aux femmes qu’aux hommes. N’hésitez pas à évoquer vos différents sentiments....
Vous pouvez retrouver le questionnaire témoignage et y répondre si vous le souhaitez, n’hésitez pas surtout...

Des livres pour les enfants à commander (gratuit)

JPG - 24.7 ko

Je m’appelle (prénom fictif) : Crevette
Vous êtes  : Une femme
Votre âge actuellement  : 31 ans
Vous aviez quel âge au moment du diagnostic ? : 28 ans
Aviez-vous des enfants avant le diagnostic ? : Non

Votre choix d’avoir un enfant et le regard de la famille et de l’entourage ?
Notre choix d’avoir cet enfant à été une surprise cela faisait bien longtemps que nous essayons d’avoir un enfant avant le diagnostic de la SEP. Mon entourage était heureux et inquiet en même temps et nous de même mais mon neurologue nous à beaucoup aidé à faire le bon choix et nous somme très heureux c’est un beau bébé qui se porte très bien, elle a maintenant 10 mois.

Le déroulement de la grossesse et après ?
La grossesse s’est bien passée après les 3 premiers mois mon neurologue m’avait prévenue que cette période allait être dure vu que j’ai arrêté mon traitement totalement, sinon je n’ai pas eu de problème particulier et cela a été une joie de porter ma fille.
Ensuite l’accouchement par contre n’a pas été ce que je pensais on m’a programmée pour une césarienne malheureusement j’ai tout ressentie au moment de la césarienne donc il on dû m’endormir totalement, le papa à dû sortir de la salle d’accouchement il a pu profiter de notre petite puce et après ce n’est que du bonheur.

Comment avez-vous parlé de la SEP avec votre ou vos enfant(s) ?
Depuis que ma fille et là malgré qu’elle n’a que 10 mois, je lui explique que sa maman est malade que malgré tout je serais là et que je me bats pour elle et son papa que quoi qu’il se passe nous serons avec elle. C’est un choix car quand elle aura un certain âge je ne veux pas la traumatiser en lui disant voilà ma fille maman est malade, nous voulons que les choses se fassent normalement alors je lui parle et malgré ce que l’on pense elle comprend, nous voulons qu’elle ne souffre pas car je sais que le regard des gens fait mal donc nous avons décidé de lui dire petit à petit comme ça elle pourra mieux le vivre.

- Qu’avez-vous envie de dire pour aider les futures mamans et futurs papas ?
Alors ce que je peux dire c’est : n’hésitez surtout pas à faire des petits loulous cela nous aide énormément ça rebouste dans tous les sens du terme malgré les moment de fatigue que nous avons tous, je dis allez-y foncez c’est tellement mignon.

Nous vous remercions de votre témoignage Crevette.