Le rôle joué par le microbiote.
mardi 8 décembre 2020
  • C’est une nouvelle illustration de l’axe intestin-cerveau ici, avec une démonstration de l’influence de la flore intestinale sur le développement de la sclérose en plaques (SEP). Ces chercheurs de l’Université de Bâle décrivent le lien entre certaines bactéries du microbiote intestinal et les sites d’inflammation du système nerveux central dans la sclérose en plaques. Ils révèlent ainsi, dans la revue Science Immunology, le rôle clé d’une classe spécifique de cellules immunitaires et ouvrent la voie à de nouveaux traitements microbiotiques de la SEP.

https://blog.santelog.com, 07/12/20.

  • Des chercheurs montrent qu’il existe un taux plus élevé d’IgA dans le système nerveux central des patients atteints de sclérose en plaques (SEP) en phase active. Alors que ces anticorps proviennent de cellules d’origine intestinale, cette découverte éclaire le rôle joué par le microbiote dans l’immunité de l’hôte au cours de la maladie neurologique.

Extrait source (article réservé aux abonnés) : https://www.lequotidiendumedecin.fr.


- Publication source (anglais), résumé :

Gut microbiota–specific IgA+ B cells traffic to the CNS in active multiple sclerosis

Science Immunology 20 Nov 2020 : Vol. 5, Issue 53, eabc7191. DOI : 10.1126/sciimmunol.abc7191.