Est-ce plus difficile d’envisager une vie à deux ? Ariane témoigne (moins de 35 ans)
lundi 20 avril 2009

Vous pouvez retrouver le questionnaire témoignage et y répondre si vous le souhaitez. Est-ce plus difficile d’envisager une vie à deux ?...

« Pour vous qui avez moins de 35 ans, est-ce plus difficile d’envisager une vie à deux ? (vous un diagnostic de SEP). Qu’avez-vous envie de dire, de témoigner ... Ce questionnaire s’adresse autant aux femmes qu’aux hommes. »

JPG - 24.7 ko

Je m’appelle Ariane et j’ai 31 ans. (Diagnostic en 2004).

Je rêve d’une vie à deux, de reconstruire quelque chose... mais ce n’est pas facile... la maladie fait peur...

J’ai 31 ans. Diagnostiquée en février 2004, j’étais en couple depuis longtemps, mon fils avait juste quatre mois... un an après mon compagnon m’a quittée, j’avais fait quelques poussées, et il avait peur, peur de l’avenir, peur du handicap, peur que je ne sois plus pareille... depuis j’assume, et ma maladie, et mon fils, seule... et je recherche le grand amour... qui m’acceptera malgré la maladie ...

Donc j’espère une vie a deux... mais j’ai parfois peur aussi, peur qu’un jour l’autre me rejette, ne comprenne pas ce que je vis... Parfois j’envisage de rencontrer quelqu’un de malade aussi... qu’on puisse se soutenir mutuellement... Car c’est difficile de commencer une histoire avec une épée de Damoclès au dessus de la tête ...

Je suis désolée d’avoir été aussi longue... mais la question que je me pose en fait... c’est : est-ce que quelqu’un pourrait envisager l’avenir avec moi et ma maladie ? Dur d’imposer à l’autre sa maladie et un avenir pas toujours rose...

Voilà je ne sais pas si c’est très clair... je m’embrouille un peu les idées... mais voici mon témoignage... maman célibataire d’un petit monstre de 3 ans et demi et sep depuis 3 ans... »

- Merci Ariane pour votre témoignage.