Sclérose en plaques de l’enfant et de l’adolescent – nouvelles thérapies et diagnostics différentiels importants.
lundi 27 septembre 2021

Résumé :

La SEP est rare pendant l’enfance et l’adolescence et se présente cliniquement la plupart des fois par des troubles neurologiques focaux, associés à des images typiques à l’IRM du système nerveux central. Le diagnostic différentiel doit exclure en première ligne les affections cérébrales inflammatoires associées à des anticorps, comme les maladies MOGAD ou NMOSD ; notamment chez l’enfant plus jeune on évoquera aussi des maladies métaboliques congénitales touchant la substance blanche. Pendant l’enfance et l’adolescence la SEP évolue par poussées et fait partie des maladies inflammatoires chroniques du SNC. On considère actuellement que l’activité inflammatoire chronique dans le cerveau encore en développement est la cause principale des troubles cognitifs précoces chez ces jeunes patients. Pour le traitement on dispose entre temps d’immunomodulateurs et immunosuppresseurs efficaces et bien tolérés. Le choix de la substance adéquate reste un choix individuel et sera fait par les spécialistes ayant suffisamment d’expérience avec le diagnostic et le traitement de cette maladie pendant l’enfance et l’adolescence.

- Sandra Bigi, Annette Hackenberg. Neuropédiatre 17.09.2021 DOI : https://doi.org/10.35190/f2021.3.5

- Site web : www.paediatrieschweiz.ch.